Le conseil d’Audrey : le joint epoxy

Qui ne s’est jamais désespéré à tenter de faire revenir un joint de salle de bain qui avait noirci, à force d’humidité ? Pour vous éviter ce désagrément, Audrey a la solution : le joint epoxy.
Anti-bactérien, hydrofuge, anti-moisissure, il ne se décolore pas non plus avec le temps. “C’est un produit beaucoup plus résistant. Avec un joint traditionnel, dans une salle de bain, au bout d’un mois on commence inévitablement à voir des traces.”
Attention toutefois à la pose, qui demande plus de rigueur. “Pour un professionnel, cela ne pose pas de problème. Quant au particulier, avec une bonne explication et quelques précautions, c’est tout à fait réalisable. Le tout est de bien nettoyer le surplus de joint qui se trouve sur les carreaux, immédiatement après la pose, avant qu’il ne commence à sécher.”

Le surcoût vite rentabilisé

Pour cette raison, et parce qu’il est plus coûteux, le joint epoxy ne se pose pas dans toute la pièce, mais seulement aux endroits en contact régulier avec l’eau. L’espace douche, le tour de lavabo, de la baignoire…
Quant à son prix, le surplus est vite rentabilisé. “Les surfaces à couvrir sont peu importantes. Mieux vaux dépenser quelques euros de plus à la pose de votre nouvelle salle de bain que d’avoir à la changer dans 2 ans car vous n’arrivez pas à vous débarrasser de la moisissure.”
Non poreux, le joint epoxy ne change pas de couleur au contact avec l’eau et existe en de nombreuses teintes.
Une astuce à utiliser aussi dans la cuisine, lors de la pose de la crédence autour de l’évier !